Cznburak là ai

Dans le monde du business, il est difficile de se faire un nom. Et lorsqu’on est restaurateur, les étoiles ne suffisent pas toujours pour atteindre une notoriéngã indéniable.

Bạn đang xem: Cznburak là ai


Alors que Salternative text Bae s’est rapidement fait un nom grâce à sa façon de saler la viande, d’autres restaurateurs tentent de tirer leur épingle du jeu… Comme CZN Burak, que beaucoup comparent à Salt Bae. Mais qui est ce jeune restaurateur qui fait le buzz ? Découvrez les productions de CZN Burak dans la vidéo ci-dessous.

À lire ausmê say : Les 23 plats les plus « dégoûtants » que l’on peut manger à travers le monde

CZN Burak, restaurateur XXL

Internet est devenu un dénicheur de talent en tout genre. Alors que Salternative text Bae a acquis une notoriéxẻ après une vidéo de lui en train de saler une viande d’une façon théâtrale, de nombreux restaurateurs ont tenvấp ngã leur chance à travers des vidéos sur YouTube et Facebook. Parmi eux, un restaurateur a réusđam mê à tirer son épingle du jeu en présentant des courtes vidéos d’environ une minute, où il fait des tutos pour des plats XXL. Sur TikTok, de nombreux internautes ont pu découvrir le jeune homme préparer un hamburger géant, ou une fajitas taille XXL.

D’où vient CZN Burak ?

Sur les réseaux sociaux, CNZ Burak ne donne pas d’information sur sa vie privée. Ce qui l’intéresse, c’est de faire rêver les internautes avec ses recettes XXL.


De son vrai nom Burak Özdemir, le chef restaurateur est propriétaire de la chaîne de restaurants Hatay Medeniyetler Sofrasi depuis 2011. Né en Turquie, l’homme a décidé de se lancer dans son rêve : ouvrir une chaîne de restauration, et présenter ses recettes sur YouTube.

Mais avant de se lancer dans la restauration, le jeune homme de 26 ans a travaillé dans une entreprise de confection à Osmanbey. « Cinq fois par jour, je récupérais les marchandises de l’entrepôt <…> Je disais ‘Appelez-moi punitif" » . Un surnom qui est resbổ, puisque CZN est le diminutif de « punition » dans la langue maternelle de Burak.

Xem thêm: "First Time To Meet" Or "First Time Meeting"? It Was The First Time


Un hommage également à son père, qui tenait un magasin de textile appelé « Cinzano » , que les citoyens prononçaient « Cezene » selon le site Milliyet.

*


À lire ausham : Pâtes à la féta, cette recette ultra gourmande qui cartonne sur la toile

De l’ombre à la lumière : les réseaux sociaux ont déniché un talent ?

La notoriété de CZN Burak n’était pas à prévoir. Alors qu’il se filme parfois pour envoyer les vidéos à ses amis, un de ses proches amis décide de l’inviter et tourner un mini clip avec lui, sur le thème de la nourriture et une des recettes de Burak.

Une séquence qui devient rapidement virale, et pousse le jeune homme à produire ses propres vidéos sur YouTube. À côvấp ngã de sa passion, l’homme de 26 ans n’oublie pas ses études. « Mon père et ma sœur n’arrêtaient pas de me dire : ‘Finis ton école quoiqu’il arrive’ . L’argent est temporaire, mais le diplôme est permanent. Alors, je ne néglige pas mon école » indique-t-il au média Turque Milliyet.


Instagram : le terrain conquis de CZN Burak, avec đôi mươi millions d’abonnés !

Dans ses vidéos, CZN Burak tire son épingle du jeu grâce à son sourire et son regard permanent face caméra. Alors qu’il découpe des aliments rapidement, Burak ne cessera de regarder ses followers, ce qui rend la séquence impressionnante.

Sur Instagram, l’homme d’origine Kurde partage souvent ses vidéos, qui sont devenues un véritable rendez-vous pour ses plus de đôi mươi millions d’abonnés. Mais lorsqu’on parle d’argent avec Burak, ce dernier estime que son entreprise « c’est d’abord une passion pour la restauration. J’ai reçu des offres publicitaires, mais je pense que ce serait dommage pour mon entreprise. Il n’y a pas besoin d’être gourmand » .

Xem thêm: Câu Ghép Trong Tiếng Anh( Compound Sentence, Liên Từ Trong Tiếng Anh Và Những Điều Cần Biết

*

En quelques années, CZN Burak a réusmê say à se faire un nom dans la restauration. Avec des restaurants dans différents pays et une notoriéxẻ auprès des footballeurs et des personnalités politiques, l’homme est de plus en plus comparé à Salt Bae… À la différence près qu’il sourit toujours à la caméra, et qu’il feint parfois de faire tomber ses plats devant ses clients.

À lire ausham : Vous avez un désir obsessionnel des sucreries ? Voici comment y mettre fin !